En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Intervention sur Effondrement

Mise en zone Lacoste & Romberg

Utilisation courante du Gravimètre CG5 de chez Scintrex

Utilisation du Gravimétre CG6 de chez Scintrex

Microgravimétrie

Projet Eolien

Projet immobilier

Projet routier

Service géophysique par microgravimétrie

La méthodologie d'une recherche de cavités souterraines consiste à obtenir des informations sur le sous-sol en utilisant d'abord une méthode géophysique non destructive. Ensuite, il est nécessaire de procéder à des contrôles destructifs par forages en s'appuyant sur les résultats de l'étude géophysique.
 
La microgravimétrie mesure la variation du champ de pesanteur à la surface d'un terrain qui change en fonction des différences de densité présentes dans le sol. La présence de cavités crée un déficit de la densité dans le sol qui contraste avec le terrain en place. Les vides sont donc, par ce principe physique, décelables. Les résultats d'une étude microgravimétrique mettent en évidence des anomalies qui reflètent la présence de zones altérées, de zones parfois décomprimées, de zones affectées par des vides.
 
Les vides (ou zones altérées ou décomprimées), s'ils existent, se traduiront par des déficits localisés de la densité. Toute anomalie négative sera le résultat d'une présence de déficit de densité, donc soit des vides, soit des variations géologiques dans les terrains superficiels (zones de remblais superficiels).
 
La prise de mesures microgravimétriques est réalisée avec un appareil appelé « gravimètre » qui en l'occurrence se comporte comme un sismographe de précision. Des évènements peuvent contraindre à l'arrêt des mesures microgravimétriques comme les microséismes, les séismes lointains, les phénomènes vibratoires entretenus à proximité du site, la pluie, le vent, le gel et le dégel. Une procédure est nécessaire sur le terrain. Il s'agit principalement de prévoir un retour à un point de base toutes les heures, de définir un cheminement pour la prise de mesure, de réaliser un nombre de contrôles suffisant.

 
Les stations (ou points) de mesure sont réparties sur le terrain selon un maillage. L'espacement entre les points ou stations de mesure est bien souvent régulier et orthogonal.  Un maillage peut être adapté plus précisément à l'objectif si l'on a connaissance des caractéristiques des vides recherchés (dimensions H x L x P, géométrie, etc.).
 
Les recommandations (ou préconisations) permises après une étude géophysique telle que la microgravimétrie est d'orienter une campagne de forage. Ces contrôles ciblés sur les anomalies négatives (ou zones d'aléas forts) apporteront des informations quantitatives afin d'infirmer ou de confirmer la présence de vide à leurs aplombs.
 

Prospection géophysique

  • microgravimétrie (spé.)
  • Géoradar
  • Electromagnétisme
  • Magnétométrie

Topographie

  • Implantation
  • Levé GPS
  • Levé Sondage

Recherche de cavités souterraines (spé.)

  • Carrières souterraines
  • Marnières
  • Catiches
  • Karsts
  • Réseaux Karstiques
  • Sapes de Guerre
  • Boves
  • Muches
  • Galeries souterraines
  • Zones de dissolution
  • Dolines

Intervention sur Effondrement

  • Fontis
  • Affaissement

Clients

  • Professionnels
  • Collectivités
  • Particuliers

Services +

Services+ : Prestations sur mesure - Nous consulter
Savoir Faire en microgravimétrie autocontrôlée pour le réseau routier

A la conquête de trésors cachés....et Archéologie

Recherche en Belgique

Recherche dans l'Aude

Recherche dans un lieu de culte

Moyen d'accès

7 Autoroute venant de l'A1 sur A26 Sortie Béthune puis direction Lille par RN 41, sortie à 15km (15 mn)

Moyens de Paiement

  • Chèques bancaires
  • Virements bancaires

Ancien logo

Nos petits plus

  • Un savoir faire spécifique
  • Réglage de gravimètre Lacoste

Découvrez la galerie photos

Retrouvez-nous aussi sur